1. Accueil >
  2. Formation >
  3. MBA / MS / Masters >
  4. "Nous voulons faire émerger une Executive School au sein de Kedge"

"Nous voulons faire émerger une Executive School au sein de Kedge"

nous-voulons-faire-emerger-une-executive-school-au-sein-de-kedge

Propos recueillis par Marion Senant

09/03/2015

Thomas Froehlicher, le directeur général de Kedge Business School a récemment annoncé un investissement de 200 millions d’euros sur cinq ans pour ses orientations stratégiques. L’Executive Education, c’est-à-dire la formation continue à destination des cadres, en fait partie. Le doyen de l’école de commerce nous détaille sa stratégie pour créer une Executive School au sein de son établissement.


Quelle est la stratégie de Kedge Business School concernant la formation continue ?

Notre objectif est de faire émerger une Executive School au sein de Kedge en regroupant tout ce qu’on fait aujourd’hui. Notre Global MBA marche fort (27e mondial au classement 2014 des Executive MBA du Financial Times). Historiquement, nous sommes implantés à Marseille et en Chine (Shanghai) ; et nous venons d’ouvrir des locaux dédiés à l’Executive Education à Paris et à Bordeaux.

Le pôle MBA est la première pièce du puzzle, mais l’important pour nous est aussi de former des cadres et des dirigeants dans les entreprises, via des programmes créés exclusivement pour les entreprises, des cursus courts… avec une ingénierie pédagogique spécifique.

Comment comptez-vous développer cette offre ?

On va progressivement transformer notre offre Mastères Spécialisés/Executive Masters. Nous voulons distinguer les programmes destinés à des étudiants en fin de cursus des professionnels plus expérimentés. Notre objectif, c’est qu’à la rentrée 2016, on puisse proposer des MSc (Masters of Science) très tournés vers l’international aux étudiants de formation initiale. Et de repenser notre offre de Mastères Spécialisés (MS) et d’Advanced programs à destination des professionnels, avec des cursus plus cours et plus denses.

Quelle place va avoir votre corps professoral dans cette transformation ?

La clé de ce nouveau pôle Executive Education va aussi se jouer sur la manière de concevoir le corps professoral. On n’enseigne pas du tout de la même façon en initial et en formation continue. Les cours « executive » sont beaucoup plus basés sur les partages d’expérience, la pédagogie en petit groupe, l’attention portée aux soft skills, etc. On est en train d’orienter notre recrutement pour répondre à cette demande de l’Executive Education, avec des intervenants qui, en plus d’un fort niveau académique, ont une expérience de cette formation à destination des cadres et de sa pédagogie.

En interne, on aimerait créer notre propre Corporate University (université d’entreprise), pour remettre nos professeur à l’école afin qu’ils soient capables d’enseigner également vers ce type de public.

L’expertise de Kedge est reconnue dans de nombreux domaines (Achats, logistique maritime, marketing, etc.). Quelle va être la place de ces spécialités dans votre stratégie Executive ?

Nos spécialités sont bien sûr des piliers de notre développement et nous devons les faire évoluer pour s’adapter à la tendance du marché. Par exemple, en ce qui concerne les Achats, nous avons une expérience de plus de trente ans, mais aujourd’hui, il faut orienter notre cursus vers l’achat d’innovation. C’est pour cette raison qu’on a développé le MS Achat internationaux & Innovation (MAI). La dynamique est la même concernant la logistique maritime. Notre programme s’intéresse désormais à l’ensemble des questions touchant à l’économie maritime. Nous pouvons en plus nous appuyer sur notre réseau international (Marseille, Dakar, Abidjan, Shanghai) pour ce cursus. Quant aux formations en marketing, elles évoluent aussi pour intégrer la dimension digitale, indispensable aujourd’hui.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+