Le portage salarial, mode d'emploi

Cadremploi

Les avantages de l'autonomie professionnelle sont souvent mis à mal par les risques et les contraintes de l'exercice libéral. Insécurité juridique et financière, lourdeur administrative, absence d'assurance chômage. Pour éviter ces écueils, la solution du portage salarial permet de travailler à son compte, avec la protection sociale d'un cadre salarié.

Travailler en tant qu'indépendant, tout en bénéficiant du statut de salarié : telle est l'idée toute simple du portage salarial. Le consultant signe auprès d'une société de portage salarial un contrat de travail classique, qui lui donne accès à une protection sociale (assurance-chômage, maladie, retraite prévoyance...). En outre, la gestion administrative de son activité est entièrement à la charge de la société de portage, puisque c'est elle qui perçoit des honoraires pour les missions qu'il effectue. En retour, elle lui verse un salaire, après avoir prélevé une commission de l'ordre de 10 à 15%. Déchargé des tracasseries administratives, le consultant a l'esprit libre pour mieux travailler.

Le portage salarial, pour qui ?

« Devenir consultant, pour moi, c'était accéder à plus de liberté, et il n'était donc pas question que je consacre 50% de mon temps ou plus à des formalités administratives. J'ai donc préféré faire appel aux services d'une société, qui propose différentes ingénieries et une prise en charge globale de mon activité (affacturage, recouvrement, remboursement des frais, etc.). Cet appui au quotidien me permet de me concentrer uniquement sur la bonne marche de mes missions. »
Albert C., consultant en systèmes d'information paie et RH

Le portage salarial s'adresse avant tout aux professionnels désireux d'être autonomes, tout en bénéficiant d'une sécurité juridique et financière. La grande majorité des « portés » évoluent dans le secteur du conseil (audit, formation, communication, logistique, RH...), des motivations diverses les ayant conduit au portage salarial. Avant de créer leur entreprise, certains cadres utilisent le portage salarial comme filet de sécurité, pour tester un marché sans risque financier. Le choix du portage salarial peut être temporaire, par exemple pour un consultant en recherche d'emploi, qui voudrait effectuer des missions ponctuelles tout en conservant ses droits sociaux. Même désir de flexibilité chez les seniors, pour qui le portage salarial est un moyen de conserver une activité professionnelle pendant leur retraite.

« À 65 ans passés, j'ai voulu m'offrir une nouvelle vie professionnelle, sans pour autant créer ma propre entreprise. D'une part, la solution du portage salarial me permet d'être soulagé de toute la gestion de mon activité. D'autre part, la société que j'ai choisie m'a réellement soutenu dans la phase amont de mes interventions : accompagnement commercial, positionnement de mon offre, conseil en tarification.... Cette nouvelle dynamique me permet de gérer de manière optimale une carrière professionnelle au-delà de mon départ à la retraite ! », rapporte Per F., ancien vice-président de McDonald's Europe, consultant en organisation de production.

Le portage salarial : les démarches

Le portage salarial doit aller au-delà d'une simple aide technique au consultant. Une relation de confiance s'instaure ainsi avec le consultant, concrétisée par le préfinancement de son salaire, dès le premier jour d'activité, même si l'entreprise cliente n'a pas encore réglé sa facture. La société doit également accompagner ses consultants en leur proposant une aide au développement commercial (par une banque de missions en ligne) et des formations personnalisées.

Autre forme de collaboration privilégiée : l'ouverture à un réseau de consultants, conçu pour susciter l'intelligence collective. Véritable vivier de compétences, il peut être exploité par les consultants pour répondre à des missions d'envergure ou élargir leurs horizons de prospection. 

« Le réseau de la société est  fondamental pour moi, dans la mesure où mon carnet d'adresses est mon instrument de travail le plus important. Il m'est déjà arrivé plusieurs fois de solliciter d'autres consultants, afin de bénéficier de leur expertise et de travailler conjointement sur des problématiques technologiques très pointues", témoigne Robert B., consultant en stratégie et développement commercial.

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :