Travailler au Luxembourg

Publié le 02 janvier 2014 La rédaction Cadremploi

Bien qu'il soit l'un des plus petits pays d'Europe, le Luxembourg attire les salariés qualifiés de nombreux pays. On estime à 60 000 le nombre de Français travaillant au Grand-Duché, sans forcément y résider.

Conditions d'accès au travail au Luxembourg

Les ressortissants de l'Union européenne (UE) bénéficient de la libre circulation, du droit de travailler et de séjourner dans n'importe quel pays de l'Union. Pour un séjour de moins de trois mois, aucune démarche particulière n'est à effectuer. Un ressortissant de l'UE doit seulement avoir une carte d'identité nationale ou un passeport valide. Pour un séjour supérieur à trois mois, il doit effectuer, dans les huit jours après son arrivée, une déclaration d'arrivée et remplir, au plus tard trois mois après, une déclaration d'enregistrement de citoyen de l'UE.

Le niveau de salaire

Le salaire minimum en vigueur au Luxembourg est le plus élevé d'Europe avec environ 1 840 euros par mois pour les travailleurs non-qualifiés de 18 ans et plus. Pour les employés qualifiés, le salaire minimum mensuel est d'environ 2 215 euros. Dans ce pays, les salaires sont indexés sur la hausse du coût de la vie et augmentent par palier de 2,5 %.

Le temps de travail et les congés

Le temps de travail hebdomadaire est de 40 heures. Tout employé à droit à 25 jours de congés payés par an auxquels s'ajoutent 10 jours fériés. Certaines conventions collectives (bancaires par exemple) garantissent des jours de congés supplémentaires.

Fiscalité : où payer ses impôts ?

Les impôts sont prélevés directement sur les salaires. Chaque salarié doit demander et remplir une fiche de retenue d'impôts. Le taux d'imposition est de 41,36 % et 42,14 % pour les revenus annuels de plus de 150 000 euros et de 300 000 pour les personnes imposées collectivement (ménages). Les enfants à charge entraînent d’importants abattements.

Les assurances sociales

Les citoyens de l'UE travaillant au Luxembourg bénéficient des mêmes prestations sociales que les ressortissants nationaux (congés maladie et maternité, chômage, allocations familiales, etc). L'affiliation à l'une des caisses de Sécurité sociale est obligatoire et se fait auprès du Centre commun de la Sécurité sociale.

Le système de retraite

Tous les salariés cotisent pour la retraite. Pour les citoyens de l'UE, les mois travaillés au Luxembourg – au minimum 10 - sont pris en compte en fin de carrière. Si le temps de travail est inférieur à cette durée, les cotisations peuvent être restituées, sur demande, au salarié.

Les secteurs qui embauchent au Luxembourg

Le secteur tertiaire est celui qui recrute le plus, principalement dans la sphère financière et le service aux entreprises. Des juristes sont également recherchés par la Cour européenne de justice. Les secteurs des assurances, de l'audiovisuelle, des industries de pointe et du tourisme offrent aussi des opportunités.

Bon à savoir

Il y a trois langues officielles au Luxembourg : le français, le luxembourgeois et l'allemand. On peut vivre avec l'une des trois, mais en parler plusieurs ou parler anglais est un atout considérable sur le marché du travail. Il est possible de prendre un congé linguistique pour apprendre le luxembourgeois.

Trouver du travail au Luxembourg grâce avec le réseau international The Network

Pour consulter des offres d'emploi aux Luxembourg, consultez le site http://www.stepstone.lu/fr/

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :