Travailler en Angleterre

Publié le 02 janvier 2014 La rédaction Cadremploi

Centre économique et financier mondial, belles perspectives d'évolution professionnelle et sociale, recrutements mettant l'accent sur la motivation et la personnalité,... L'Angleterre a de quoi séduire ceux qui lorgnent sur un mode de vie attractif. Le nombre de Français ayant fait le choix d'y résider est d'ailleurs estimé à 250 000.

Conditions d’accès au travail en Angleterre

Pour travailler en Angleterre, aucune formalité particulière n'est requise pour les ressortissants de l'Union Européenne. Seule la carte nationale d'identité est nécessaire, même s'il est toutefois recommandé de détenir un passeport pour faciliter certaines démarches comme l'ouverture d'un compte bancaire. Autre conseil : pour prouver une résidence en Angleterre, il faut faire une demande de certificat d'enregistrement (registration certificate) auprès des services d'immigration britannique.

Le niveau de salaire

Le salaire minimum (National Minimum Wage) en vigueur est fixé à environ 6 £ de l'heure pour les salariés de plus de 21 ans. Le taux est modifié le 1er octobre de chaque année (www.gov.uk). Le salaire brut annuel moyen est situé aux alentours de 26 000 £ pour les salariés à temps plein, montant qui est majoré d'environ 30 % dans la région de Londres.

Le temps de travail et les congés

La durée maximale du temps de travail est fixé à 48 heures hebdomadaires pour les travailleurs de plus de 18 ans (40 heures pour les 16-18 ans). Certains secteurs peuvent toutefois appliquer une durée supérieure qui doit impérativement être mentionnée sur le contrat de travail. Le nombre de jours de congés payés est fixé à 20 par an pour les employés travaillant 5 jours par semaine.

Fiscalité : où payer ses impôts ?

Toute personne résidant et travaillant en Angleterre y paye ses impôts, en application de la convention fiscale signée par la France et le Royaume-Uni en 1968. Le système d'imposition consiste en un prélèvement sur salaire à la source : le P.A.Y.E. (Pay As You Earn). Le taux varie entre 10 % pour les salaires les plus modestes et 50 % pour les plus élevés.

Les assurances sociales

Le régime de protection sociale couvre la maladie, la maternité, la vieillesse, l'invalidité, les accidents du travail, les maladies professionnelles, le chômage et les prestations familiales. Les cotisations sont calculées en fonction du montant du salaire hebdomadaire.

En cas de perte d'emploi, la prestation chômage (contribution-based jobseeker's allowance) est versée pendant 26 semaines sous certaines conditions. Si elles ne sont pas remplies, l'allocation chômage (income-based jobseeker’s allowance) peut être demandée.

Le système de retraite

Les salariés ont le choix entre deux régimes de retraite complémentaire : public (State Second Pension) ou privé. Dans le deuxième cas, il s'agit d'une adhésion à un plan de retraite offert par l'employeur ou géré par une banque, une compagnie d'assurances ou un fonds de pension.

L'âge de départ en retraite est fixé à 65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes.

Les secteurs qui embauchent en Angleterre

Ce sont les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration, de l'enseignement, des nouvelles technologies de l'information et de la communication, de la finance, de la comptabilité, du commerce et de la recherche scientifique qui recrutent le plus. Les professionnels les plus recherchés ? Cuisiniers, personnels d'hôtellerie, comptables, assistants de recherche, informaticiens,...

Bon à savoir

60 % des Français vivant en Angleterre, inscrits sur le registre des Français établis hors de France, vivent dans la région de Londres. Parmi eux, la moitié travaillent dans le secteur tertiaire. Le reste des expatriés résident principalement à Birmingham, Coventry, Leeds, Manchester, Oxford et Cambridge.

Trouver du travail en Angleterre avec le réseau international « The Network »

Pour consulter des offres d’emploi en Angleterre, visitez le site Totaljobs.com.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :