Consultant indépendant : quel salaire toucherez-vous en portage salarial ?

Cadremploi

En portage salarial, votre salaire dépend du montant facturé à votre client. Ensuite ces honoraires sont transformés en salaire. Explications.
Consultant indépendant : quel salaire toucherez-vous en portage salarial ?

Dès lors que vous êtes titulaire d’un contrat de travail avec une entreprise de portage salarial, vous disposez du statut de salarié et percevez donc un salaire si vous avez des prestations à facturer. Mais à la différence d’un salarié lambda, c’est ce que vous facturez à vos clients en tant que consultant qui sert à financer votre salaire et les charges afférentes. Donc de votre facturation dépend votre salaire.

Si vous facturez par exemple 1 000 euros par jour à votre client. Vous devez d’abord déduire les frais de gestion de la société de portage. En prenant par exemple 10 % de frais, il reste 900 euros. Ce que dans le métier, on appelle le « disponible » du consultant porté. Là, deux possibilités sont envisageables :

- Transformer le « disponible » en salaire. « Dans ce cas, des 900 euros, on déduit environ 52 % de charges patronales pour arriver à 592 euros. De cette somme, on retranche ensuite les charges salariales de l’ordre de 22 %. Au final, le consultant porté touche 462 euros de salaire net », illustre Sylviane Delpuech, chargée de ressources humaines au sein de Cadres en Mission. Attention toutefois, c’est un chiffre indicatif qui peut varier en fonction du type de contrat de travail (temps plein ou temps partiel, CDD ou CDI, durée du contrat)

Simulez vos revenus en portage salarial

- Transformer le disponible en salaire et en frais de fonctionnement : Des 900 euros, on déduit par exemple 100 euros de frais de déplacement. Le calcul des charges patronales et salariales ne porte alors que sur la somme de 800 euros. Avec ce système, le consultant perçoit 411 euros de salaire et 100 euros de frais de remboursement. Soit au total 511 euros. Tous les frais sont remboursables sur justificatif.

« Le consultant porté perçoit ainsi un salaire net représentant en moyenne 46 à 48 % du montant facturé à son client. Cette somme inclus les congés payés et la prime de précarité en cas de CDD », précise l’experte de Cadres en Mission.

 

Quelle que soit la solution retenue, donc salaire, ou salaire + frais de fonctionnement, vous décidez du montant de votre salaire (si le disponible le permet sinon le salaire versé est le salaire minimum légal). Vous pouvez choisir de percevoir tout ou partie de votre salaire sur un mois ou au contraire, en lisser le paiement sur plusieurs mois. Seule obligation pour la société de portage, vous garantir la rémunération minimum équivalente à 75 % du plafond de Sécurité sociale fixée par l’ordonnance d’avril 2015. Soit 2 452 euros par mois pour un équivalent temps plein, auxquels s’ajoutent la prime d’apport d’affaires de 5 %, les congés payés et le cas échéant, la prime de précarité.

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :