Consultant international, comment bien se lancer ?

Cadremploi

Officiellement ils sont près 1,8 million de Français installés à l’étranger mais si on ajoute ceux qui ne sont pas inscrits aux registres tenus par les consulats, ils seraient entre 2 et 2,5 millions de Français basés hors de l’Hexagone. Cet appel du large s’explique évidemment par les mauvais chiffres du chômage en France mais aussi par la nécessité de s’adapter à la global economy.
Consultant international, comment bien se lancer ?

Pour se lancer comme consultant international, plusieurs solutions cohabitent :

- Vous créez votre structure et démarchez directement les entreprises françaises exerçant à l’international ou les sociétés étrangères.

- Vous créez votre structure localement (Angleterre, Allemagne, Pologne…) et êtes donc soumis au droit en vigueur dans le pays retenu.

- Vous optez pour le portage salarial aussi particulièrement adapté aux missions à l’étranger pour le compte de clients français ou étranger. Le principe est simple : vous signez un contrat de travail de droit français avec une société de portage salarial. Que vos clients soient chinois, australiens, lettons, etc… vous êtes salarié français. En mission, vous exercerez soit sous le statut de détaché ou d’expatrié et vous êtes rémunéré tous les mois.

Pour vos missions à l’international, passer par une société de portage présente de nombreux avantages :

- D’abord en termes de couverture sociale. Si vous êtes salarié détaché, vous êtes obligatoirement affilié à la Sécurité sociale, aux caisses de retraite, à l’assurance chômage, à un contrat de prévoyance collectif et une mutuelle santé. Si vous êtes expatrié (notamment en cas de mission longue), vous êtes exonéré de toutes ces cotisations, exceptée celles relatives à l’assurance chômage. Mais des assurances facultatives sont tout de même proposées.

- Vous pouvez également optimiser votre salaire net perçu tous les mois et versé par la société de portage. Un exemple ? La prime de travail à l’étranger est soumise à cotisations sociales mais est nette d’impôt sur le revenu.

- Enfin, toutes les formalités administratives avec les organismes français et étrangers sont prises en charge par la société de portage. Vous déléguez également la facturation et tout le suivi administratif de vos missions pour vous concentrer uniquement sur votre cœur de business : le conseil à vos clients.

 

 

 

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :