1. Accueil >
  2. Recrutement temporaire >
  3. Tout savoir sur l'intérim

Tout savoir sur l'intérim

tout-savoir-sur-linterim

10/08/2012

Tout savoir sur l'intérim

Vous effectuez votre mission dans une entreprise utilisatrice, dans les conditions définies par votre contrat de travail.

Durée du contrat

Votre mission peut aller d’une heure à plusieurs mois : tout dépend du travail à effectuer et du motif de recours. La durée maximale de votre contrat ne peut excéder, en principe, 18 mois. Mais elle peut varier selon le motif de votre mission. Dans certains cas, votre contrat de mission peut ne pas avoir de terme précis, il est alors conclu avec une durée minimale. Une fois celle-ci expirée et si le besoin demeure, le terme du contrat est alors la réalisation de l’objet pour lequel il est conclu (par exemple le retour du salarié absent en cas de remplacement).

Renouvellement et aménagement de la mission

Votre contrat conclu avec un terme précis peut être renouvelé une seule fois. Les conditions du renouvellement peuvent être prévues dans le contrat initial ou font l’objet d’un avenant de prolongation écrit. La durée du renouvellement peut être d’une durée inférieure, égale ou supérieure à la durée du contrat de travail initial. Mais l’ensemble de votre mission, renouvellement compris, ne doit pas excéder les durées maximales indiquées dans le tableau ci-contre.

Par ailleurs, compte tenu des difficultés que peuvent avoir les entreprises utilisatrices à apprécier avec précision la durée exacte de leur besoin, une certaine souplesse est possible au terme de la mission. Le terme du contrat peut être aménagé à l’initiative de l’employeur ou à la demande de l’entreprise utilisatrice à raison de :

- 2 jours travaillés, avant ou après la fin du contrat pour les missions inférieures à 10 jours travaillés

- 1 jour pour 5 jours de travail avant la fin du contrat sans que la réduction ne puisse excéder 10 jours

- 1 jour pour 5 jours de travail après la fin fixée au contrat sans que la durée totale de la mission ne dépasse la durée maximale.

Rupture anticipée du contrat

Si vous abandonnez votre mission avant la fin du contrat, vous perdez le bénéfice de l’indemnité de fin de mission (IFM) et vous vous exposez à ce que votre employeur vous réclame des dommages et intérêts, sauf si vous apportez la preuve que vous êtes engagé en CDI dans une autre entreprise. Si l’agence d’emploi met fin à votre contrat de mission avant le terme prévu, sauf en cas de faute grave de votre part ou de force majeure, elle doit vous proposer dans les 3 jours qui suivent la rupture de votre contrat une ou plusieurs autres missions pour couvrir la période restante.

Période d’essai

Votre contrat de mission peut comporter une période d’essai dont la durée maximale varie selon la durée de votre mission :

Contrat inférieur ou égal à 1 mois

2 jours travaillés

Contrat entre 1 et 2 mois

3 jours travaillés

Contrat de plus de 2 mois

5 jours travaillés

Sécurité

Votre contrat de mission détaille les caractéristiques particulières du poste de travail. Vous pouvez prendre connaissance des risques qui y sont éventuellement attachés :

- Vous ne pouvez pas être embauché pour effectuer des travaux dits dangereux (sauf dérogation). Ces travaux figurent sur une liste prévue dans le code du travail.

- Les risques particuliers pour votre santé ou votre sécurité sont précisés dans votre contrat. Vous bénéficiez, en outre, d’une formation renforcée à la sécurité ainsi que d’un accueil et d’une formation adaptés dans l’entreprise utilisatrice.

- Si votre poste nécessite un ou des équipements de protection individuelle, ceux-ci sont fournis par l’entreprise utilisatrice.

Si vous vous sentez en danger sur votre lieu de travail, prenez contact avec votre agence d’emploi.

Représentation du personnel

Elle s’organise dans le cadre de l’agence d’emploi : il en est ainsi des délégués du personnel, du comité d’entreprise et des délégués syndicaux.

Accès aux installations collectives

Vous avez accès aux installations collectives dans les mêmes conditions que les salariés de l’entreprise utilisatrice (cantine, parking…).

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Angelique

24/06/2016

à 13:51

Bonjour,

Je voudrais bien me renseigner que faire dans ce cas:
je suis employé d´une boite d´interim A et je travaille pour l´utilisataire X. Le contrat de mission est signé pour 11 mois.
Apres je rebascule vers une boite d´interim B je travaille toujours pour l´utilisataire X. Pourrais- je travailler chez lui par exemple pour 15 mois du faite que j´ai fait la coupure en passant sur une autre boite d´interim? Ou bien le faite que je suis toujours chez le meme utilisataire la coupure ne compte pas?

> Répondre

+