Quelles sont les missions ?

Le Laboratoire de la Simulation et des Techniques de Démantèlement (LSTD), au sein du SEAD, travaille sur quatre principales thématiques: la simulation des opérations (notamment avec des techniques de réalité virtuelle), la mesure nucléaire in-situ, la télé-opération et le développement de procédés tels que la découpe laser. Il a pour but, de concevoir, tester et qualifier des équipements permettant de répondre aux besoins de l'exploitation et du démantèlement des installations nucléaires. L'objectif est de développer de nouveaux moyens, principalement opérés à distance, permettant, d'une part, la caractérisation radiologique des installations et d'autres cas, de réduire le terme source en effectuant des opérations spécifiques (découpes, décontamination, démantèlement...).

C'est dans ce contexte que le CEA travaille en partenariat avec l'Université de Montpellier et la société ISYMAP dans le cadre du projet région CASIMIR afin de définir des méthodologies de test pour l'électronique en milieu radiatif représentatif des chantiers d'assainissement et démantèlement d'installations nucléaires et de proposer une première version de standards. Les objectifs du projet sont doubles. Il faut développer des méthodologies de qualification de l'électronique en s'appuyant sur l'expérience du spatial (basée sur une approche au niveau du composant) mais en prenant en compte les spécificités du nucléaire et notamment que l'environnement peut être beaucoup plus sévère, que l'utilisation de composants commerciaux (COTS components = Commercial Off The Shelf components) est très répandue et qu'une approche au niveau système doit être considérée. Il faut également commencer l'évaluation de produits innovants (qui sont aussi basés sur des COTS). Lorsqu'il faut cartographier une zone, il faut non seulement recueillir ses dimensions mais également faire une cartographie dosimétrique, c'est-à-dire déterminer les niveaux de radioactivité en tout point de la pièce. La société ISYMAP a développé des technologies uniques dont la modularité et la protection de l'opérateur est un avantage déterminant pour le démantèlement. La nucléarisation de cette technologie est le deuxième point qui sera traité dans ce projet. Le post-doc proposé s'intègre dans cette problématique et le travail réalisé doit répondre à ces deux objectifs.

Lire la suite

Quel est le profil idéal ?

Le candidat devra comprendre le fonctionnement de systèmes électroniques, aussi bien analogique (capteurs, puissance...) que numérique (commande, communication sans fil, camera, ...) afin de concevoir les cartes de test sous radiation (source cobalt60 et rayons X) pour les différentes technologies qui seront étudiées dans ce projet. Le candidat devra préparer les expérimentations depuis le plan d'expérience jusqu'au développement des bancs de caractérisation qui permettront l'acquisition des données utiles. Le candidat réalisera ensuite les tests sous radiation et participera à l'analyse des résultats. Une attention particulière sera portée aux tests au niveau système et à la manière de gérer la tenue aux radiations de composants COTS qui sont des problématiques émergentes. Les données expérimentales ainsi que la compréhension des phénomènes physiques mises en oeuvre permettront d'identifier les technologies les plus adaptées en fonction de l'environnement radiatifs et des contraintes d'usages de ces systèmes en environnement réel dans les installations nucléaires.
Un des objectifs est également de valoriser ce travail au travers de communications ou de publications au niveau international (IEEE RADECS et IEEE NSREC).

Pourquoi les rejoindre ?

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche. Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions : . la défense et la sécurité . l'énergie nucléaire (fission et fusion) . la recherche technologique pour l'industrie . la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie). Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.

 
Dépôt CV
Montrez vos talents, 15 000 recruteurs vous attendent

Je dépose mon CV dans la CV-thèque

Doc, Docx, rtf, pdf (3 Mo. max)

D'autres offres vous attendent sur Cadremploi
Continuez sur votre lancée ! Découvrez d'autres offres similaires à celle-ci
OU
Continuer ma recherche
Soyez le premier prévenu !

Recevez les offres similaires à cette annonce

En créant votre alerte, vous acceptez les conditions d'utilisation

Alerte active Vous recevrez par email les offres correspondant à la recherche

Gérer mes alertes