Quelles sont les missions ?

Dans le cadre du projet INSNU (INStrumentation Nucléaire), de la R&D sur les mesures de rayonnements en réacteur de recherche sont menées ; notamment en vue de la divergence du Réacteur Jules Horowitz (RJH). Afin de valider les schémas de calculs des réacteurs, il est primordial de réaliser des mesures de rayonnements pour les comparer aux modélisations. Actuellement ces outils de calculs ne s'appuient essentiellement que sur des mesures neutroniques. Principalement parce que pour les schémas de calculs photoniques, la seule mesure gamma de référence en réacteur d'irradiation technologique (OSIRIS, RJH) est réalisée par des calorimètres et qu'il s'agit d'une mesure d'échauffement nucléaire exprimée en W/g et non d'une mesure de flux gamma. Dans le cadre du projet IN-CORE une thèse a été menée sur les " Mesures neutroniques et photoniques combinées pour la caractérisation précise des canaux expérimentaux du futur réacteur d'irradiation Jules Horowitz (RJH) " [1]. La problématique de la mesure de flux gamma a été traitée et permis de développer un détecteur dédié à la mesure photonique [2]. Ce détecteur, appelé chambre d'ionisation est basé sur une chambre à fission sans dépôt fissile. Il a été testé dans divers réacteurs et a montré son bon fonctionnement [3, 4, 5]. Néanmoins l'interprétation des flux gammas à partir des mesures par chambre d'ionisation, en particulier dans le réacteur TRIGA MARK II slovène, montre certaines incohérences avec les calculs gamma MNCP. L'objectif principal du post-doc est d'identifier les biais de mesure/calcul afin de valider le schéma d'interprétation de la chambre d'ionisation. Le schéma de calcul actuel a été réalisé avec le code MCNP6. Il s'agira de vérifier si tous les phénomènes physiques du 1er ordre ont été pris en compte et de le compléter avec les phénomènes du 2nd ordre (champ électrique par exemple). Par ailleurs, il conviendra de tester les dernières bibliothèques gamma disponibles pour évaluer les écarts d'interprétation entre ces bibliothèques et de réaliser un benchmark avec le code TRIPOLI-4. De plus, l'interprétation des mesures par chambre d'ionisation est entachée d'incertitudes. Au-delà des incertitudes de mesures du courant, le schéma de calcul présente des incertitudes liées aux données nucléaires, aux spectres gamma calculés et à la technologie du détecteur (dimensions, pression de gaz principalement). Il s'agira de déterminer une incertitude globale d'interprétation des flux gamma à partir d'un schéma de calcul consolidé. Un travail d'optimisation des signaux devra également être effectué afin de mesurer le flux gamma en-deçà de 1011 ¿.cm-2.s-1 ; constituant actuellement la limite basse de mesure des flux photoniques par chambre d'ionisation. Par ailleurs, pour les plus faibles flux gamma, où les échauffements ne sont pas mesurables, une autre technique de mesure, utilisée principalement dans les maquettes critiques (MINERVE, EOLE, etc.), est mise en oeuvre : les détecteurs thermo-luminescent

Lire la suite

Quel est le profil idéal ?

Titulaire d'un doctorat - spécialité nucléaire

compétence technique : interaction rayonnement matière

Outils utilisés : codes Monte-Carlo (MCNP, TRIPOLI)

qualités comportementales :
Capacité à s'adapter à des environnements évolutifs te diversifiés,
Capacité à prendre ne charge et à assurer la réalisation des actions définies
Esprit d'analyse
Esprit d'initiative

Comparer votre profil avec les candidats qui ont déjà postulé

des candidats
ont une expérience plus élevée ou comparable à la vôtre.
des candidats
ont une expérience moins élevée ou comparable à la vôtre.
des candidats
demandent un salaire minimum supérieur ou comparable au vôtre.
des candidats
demandent un salaire minimum inférieur ou comparable au vôtre.

Pourquoi les rejoindre ?

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche. Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions : . la défense et la sécurité . l'énergie nucléaire (fission et fusion) . la recherche technologique pour l'industrie . la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie). Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.

 
Dépôt CV
Montrez vos talents, 15 000 recruteurs vous attendent

Je dépose mon CV dans la CV-thèque

Doc, Docx, rtf, pdf (3 Mo. max)

D'autres offres vous attendent sur Cadremploi
Continuez sur votre lancée ! Découvrez d'autres offres similaires à celle-ci
OU
Continuer ma recherche
Soyez le premier prévenu !

Recevez les offres similaires à cette annonce

En créant votre alerte, vous acceptez les conditions d'utilisation

Alerte active Vous recevrez par email les offres correspondant à la recherche

Gérer mes alertes